Beynac un jour, Beynac toujours ?

La presse locale se régale. Matt Damon, Ben Affleck et quelques autres – dont 800 figurants recrutés en Périgord – tournent en Sarladais sous la direction de Ridley Scott. La plus grosse production depuis la Jeanne d’Arc de Luc Besson (1999) à siéger au château de Beynac « actuellement fermé au public pour les besoins du film » écrit une journaliste de Sud-Ouest qui constate que le secret est de mise : « Il faut bien tendre l’oreille pour être informé… À Beynac, seules les personnes ayant un badge « Last Duel Crew » autour du cou sont autorisées à passer par les vigiles qui gardent les entrées ».


À défaut de pouvoir interroger l’équipe du film, « Sud Ouest » est allé voir ceux qui en profitent. Conclusion générale : en cette quasi-morte saison c’est « bon pour les affaires », que ce soit à l’hôtel Saint-Albert, à Sarlat, intégralement réservé pour loger des figurants, des doublures, des accessoiristes, des techniciens ; ou au Grand Hôtel ; ou en d’autres lieux secrets qui hébergent les vedettes.

Le dernier duel est inspiré d’un fait réel : Le 29 décembre 1386 eut lieu, à Paris, dans le champ clos du monastère de Saint-Martin, le dernier duel judiciaire, également appelé « jugement de Dieu ». A l’issue d’un combat ritualisé mais sans merci, en présence du roi Charles VI, le chevalier Jean de Carrouges eut raison de l’écuyer Jacques Le Gris qu’il accusait d’avoir violé sa femme, Marguerite de Thibouville.

Jean de Carrouges au combat en Ecosse

Un scénario d’un féminisme éblouissant et d’une actualité imparable ! On attend Ridley Scott au tournage et au tournant. Après tout il est l’auteur des Duellistes (prix du jury à Cannes en 1977) et de Thelma et Louise (six nominations aux oscars en 1991).

À retenir :

Le réalisateur britannique occupe -très provisoirement – une forteresse dont les seigneurs n’eurent de cesse de combattre les Anglais au temps où ces derniers occupaient l’Aquitaine.

Une partie du chantier de la déviation de Beynac est, semble-t-il, utilisé comme site de délestage par la production du dernier duel. La construction de cette déviation, voulue envers et contre la justice administrative par le conseil départemental de la Dordogne est à l’arrêt (https://www.sudouest.fr/2019/12/10/contournement-de-beynac-24-le-departement-deboute-).

En attendant l’issue du dernier duel entre l’Etat et le Département…

Publié par G de Matha

Désormais en "grandes vacances" j'en profite pour vagabonder en toute liberté.

Un avis sur “Beynac un jour, Beynac toujours ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :