Anne, une pianiste en hiver

L’hiver le Périgord redevient la Dordogne, un département comme un autre, dépourvu de l’opulence estivale dont jouissent les touristes et les vacanciers. Il fait froid, ou humide. Ou les deux. Les sorties culturelles se font rares, d’abord parce que l’offre est rare elle aussi.

Autant dire qu’un concert de la grande pianiste de renommée internationale Anne Queffélec à Périgueux c’est Noël en plein mois de janvier. Haydn, Mozart, Beethoven. Achever la soirée sur l’Ultime de Ludwig van c’est tellement beau qu’on se demande si on mérite tant de grâce et de talent.

L’association Sinfonia, pilier de la diffusion musicale en Dordogne (et en Périgord !) partage son activité entre baroque l’été – concerts méritoires dans de petites églises campagnardes – et grands interprètes classiques l’hiver : sept concerts entre octobre et mai. En février Sélim Mazari succèdera à Anne Queffélec. On est impatient.

Publié par G de Matha

Désormais en "grandes vacances" j'en profite pour vagabonder en toute liberté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :