Bleu sur noir

Il faut faire vite, très vite : l’exposition Yves Klein qu’offre le musée Soulages de Rodez ferme le 2 novembre. Et ce serait vraiment dommage de ne pas pouvoir s’immerger dans le bleu IKB (International Klein Blue) auquel deux salles sont consacrées. Même les pires détracteurs de Klein (et il s’en trouve encore hélas) ne résisteront pas.

Le musée Soulages, hommage à un peintre vivant dans sa ville natale, est, par ailleurs, d’une beauté de rouille et de noir. Un bien beau vagabondage. Soulages aura cent ans bientôt et le Louvre lui ouvrira ses portes à cette occasion. Le peintre réalise une oeuvre monumentale dont il fera don au plus fréquenté des musées nationaux…

L’une des oeuvres de Sulages
un crin de rouille austère et chaud

Publié par G de Matha

Désormais en "grandes vacances" j'en profite pour vagabonder en toute liberté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :